blog
0

5 trucs à savoir sur l’asthme

Asthme

L’asthme est une maladie respiratoire qui empêche de vivre normalement, nous sommes limites par le moindre effort, certaines fois, pas compris par sa famille, ses amis, ou son employeur, on est plus irritable par les doses de stéroïdes. En ce qui me concerne, j’étais arrivé à prendre jusqu’à 120 mg/jour de corticoïdes pendant 15 jours chaque mois et je me suis cassé des côtes en toussant. », Témoignage de Joël, Association des asthmatiques sévères

Aujourd’hui en ce 5 mai, c’est la journée mondiale de l’asthme. Voici 5 choses à savoir sur l’asthme que vous ignorez peut-être.

1. L’asthme cardiaque n’est pas de l’asthme.

Comme l’explique Qare, l’asthme cardiaque n’a rien à voir avec l’asthme bronchique. L’asthme cardiaque est considéré comme un abus de langage qui désigne en réalité une maladie cardiovasculaire. Cet euphémisme est dû à la similarité de certains symptômes qui peuvent faire penser à de l’asthme. Il survient généralement lorsque le patient se retrouve en insuffisance cardiaque.

2. Il existe plusieurs types d’asthme.

  • Tout d’abord, l’asthme intermittent : il se caractérise par des crises peu fréquentes. Aucun symptôme ne se fait normalement ressentir entre ces dernières, ils apparaissent généralement au cours d’un effort ou d’une situation de stress ou autre.
  • Ensuite, l’asthme persistant : est une forme de la maladie qui est plus grave et dont les crises sont plus régulières. Les symptômes se font ressentir également en dehors des crises. On distingue 3 sous-types d’asthme persistant :

l’asthme persistant léger : les symptômes et la prise de bronchodilatateur (médicament qui permet de lutter contre la contraction anormale des muscles de la paroi des bronches) peuvent avoir lieu une à deux fois par semaine. L’asthme nocturne est en général présent au moins deux fois par mois. (L’asthme nocturne : une respiration sifflante et une toux présentent la nuit.)

l’asthme persistant modéré : les symptômes sont quotidiens ainsi que la prise de bronchodilatateur et l’asthme nocturne se fait ressentir au moins une fois par semaine.

l’asthme persistant sévère : dans cette forme d’asthme, les symptômes sont permanents et l’asthme nocturne fréquent. Les activités physiques se retrouvent alors limitées par la sévérité de la maladie.

3. L’asthme est une maladie qui existe sous deux formes.

L’asthme peut être allergique ou non allergique, comme l’explique Qare dans son article Asthme : quelles sont les causes ? Comment le soigner ?

  • L’asthme allergique : l’élément déclencheur des crises sera l’exposition aux allergènes. Ces derniers peuvent être du pollen, de la poussière, des acariens, etc… Une personne possédant des allergies est plus susceptible de développer de l’asthme.
  • L’asthme non allergique : les crises peuvent survenir à tout moment. L’effort physique notamment va favoriser leurs apparitions. L’environnement reste tout de même un facteur déclencheur, il joue un rôle et peut favoriser l’apparition de ces crises d’asthme.

4. Le meilleur traitement pour l’asthme est le traitement de fond.

La manière de traiter cette maladie chronique peut varier selon le type et l’intensité de l’asthme. Le traitement qui se retrouve néanmoins souvent utilisé pour les différents cas est le traitement de fond. Celui-ci comprend l’inhalation de corticoïdes, souvent associé à la prise de bronchodilatateurs sur une longue durée d’action. Le traitement de fond est donc un traitement à suivre sur le long terme et régulièrement. Les bénéfices apportés se font ressentir généralement au bout de deux ou trois semaines.

5. L’asthme est une maladie chronique et inflammatoire des voies aériennes.

Cette maladie cause des difficultés respiratoires ainsi qu’une diminution du débit d’air inspiré et expiré causé par une contraction des muscles entourant les bronches, un gonflement de la paroi intérieur de celles-ci et une importante sécrétion de mucus. L’asthme se manifeste au quotidien par des « crises » plus ou moins importantes selon les personnes. La durée de ces dernières varie également selon les patients et peuvent aller de quelques minutes à quelques heures. Lors d’une crise d’asthme, la personne présentera une respiration dite « sifflante ».

Et vous, vous le saviez ?

 

Pour finir, voici quelques liens susceptibles de vous intéressez…

More Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu