Journée internationale de l’épilepsie – Quelques idées reçues

 

A l’heure où près de 10% des personnes touchées par l’épilepsie seraient mal diagnostiquées, alors qu’elles représentent 1% de la population (source : Epilepsie France), les idées reçues sur cette maladie neurologique sont toujours bien présentes, aggravant les retards dans la consultation et le diagnostic. Dans cet article, vous retrouverez quelques idées dont nous devrions tou-te-s nous débarrasser !


Tout d’abord, qu’est-ce que l’épilepsie ? Cette maladie neurologique est en fait un ensemble de plusieurs formes d’épilepsies, avec de nombreux symptômes différents : convulsions, perte de connaissance, hallucinations… Tous ces signes cliniques, souvent très impressionnants pour quiconque en est témoin, rassembleraient 50 syndromes épileptiques. Ainsi, il peut être fréquent qu’on assiste à une crise sans même en avoir conscience, pour peu qu’elle sorte du schéma que l’on s’en fait.

Cette diversité n’est pas sans danger puisqu’elle peut conduire, même au sein du corps médical, à une ignorance et une négligence de ces signaux ; négligence pouvant avoir un grave impact sur le diagnostic et la prise en charge de l’épilepsie. Chez HEROIC santé, c’est ce qu’on appelle une zone de rupture du parcours patient. Voici quelques idées reçues qui peuvent vous aider à l’éviter en identifiant la crise :

  • Si on n’a jamais eu de crise enfant, on ne peut pas être épileptique.

FAUX !

Tout individu peut avoir une crise d’épilepsie, quel que soit son âge. D’autre part, cette crise peut rester unique dans sa vie, causée par une hypoglycémie ou une forte fièvre par exemple. Lorsqu’un enfant subit une crise d’épilepsie, il y a 50% de chances pour qu’elle ne soit pas suivie par d’autres.

  • L’épilepsie, c’est dans la tête.

FAUX !

Comme mentionné précédemment, l’épilepsie est une maladie neurologique, ce qui signifie que des modifications physiologiques sont bien visibles pendant une crise. En effet, ce sont les influx nerveux qui augmentent de façon significative dans le cerveau ; c’est pourquoi on parle d’ “orage électrique” pour expliquer la crise. Pas d’inquiétude toutefois, les séquelles faisant suite à ces crises sont rares et il n’y a pas de raisons qu’une maladie mentale soit provoquée par l’épilepsie.

  • L’épilepsie est héréditaire.

FAUX !

Certains types d’épilepsie sont parfois retrouvés plusieurs fois dans une même famille, en revanche cela reste peu fréquent, et n’est souvent pas héréditaire. La transmission n’est pas directe et les parents ne transmettront pas la maladie à leurs enfants, mais une mutation génétique peut avoir lieu et répéter le pattern après une ou plusieurs générations. Encore une fois, il faut garder en tête que plusieurs syndromes existent, possédant chacun des causes potentiellement différentes.

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur l’épilepsie auprès de l’association Epilepsie France et dans cet article : https://sante.lefigaro.fr/article/-l-epilepsie-est-une-maladie-mentale-et-autres-idees-recues/ .

Venez échanger sur l’épilepsie dans nos laboratoires d’idées !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.