Préparer ses vacances avec un enfant asthmatique

Même si l’asthme est souvent considéré comme une maladie peu, voire très peu, handicapante au quotidien, elle peut réserver de mauvaises surprises si des facteurs environnementaux aggravants sont présents sur votre lieu de vacances.

Suivez ces conseils pour minimiser les risques et passer des vacances plus sereines pour vous et votre famille.

 

Bien choisir sa destination

Le plus important pour bien choisir sa destination de vacances quand on a un enfant asthmatique est d’éviter les lieux les plus pollués. Ainsi, les grandes villes qui concentrent de fortes concentrations en CO2 et en particules fines sont à éviter.

On évitera aussi pour les cas un peu plus sévères les pays très chauds et humides, comme l’Asie du sud-est, où il peut vitre être difficile de respirer pour un asthmatique.

Pour les asthmatiques allergiques aux pollens, il est recommandé d’éviter les périodes de floraison et de pollinisation, qui ont lieu en plaine d’avril à mai et en montagne de juillet à août.

La montagne est particulièrement recommandée aux allergiques aux acariens, à condition de rester sous les 2000 mètres au-dessus desquels le manque d’oxygène dans l’air pourra poser problème.
La mer, quant à elle, est recommandée pour tous les asthmatiques à l’exception des allergiques aux moisissures.

 

En parler avec son médecin

Comme pour toute maladie chronique, il est important de faire un point sur l’asthme de l’enfant avant le départ avec le médecin traitant.

Assurez-vous que l’asthme est contrôlé, si ce n’est pas le cas, il peut être préférable de décaler votre départ. Si une crise d’asthme survient dans les jours qui précèdent votre départ, n’hésitez pas à repousser voire annuler votre départ. Une crise d’asthme montre que l’asthme n’est pas maitrisé et qu’il pourrait s’aggraver une fois sur place.

Si des vaccins sont nécessaires pour les vacances que vous prévoyez, encore une fois parlez en avec votre médecin et assurez-vous qu’ils ne risquent pas d’entrer en conflit avec le traitement ou l’état de santé de votre enfant.

 

Les indispensables à ne pas oublier

Si votre enfant fait partie des asthmatiques qui souffrent d’une allergie aux acariens, n’hésitez pas à emporter des housses anti acariens pour en recouvrir les matelas de votre lieu de vacances. Une exposition subite et massive pourrait déclencher rapidement une crise d’asthme, à minima des gênes respiratoires.

Enfin, pour ne rien oublier avant votre départ, vous pouvez consulter notre infographie qui récapitule les indispensables à ne pas oublier avant de partir en vacances quand on est asthmatique.

les médicaments asthmatiques a ne pas oublier

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.