blog
0

COVID-19 : 6 conseils pour vous aider à lutter contre la dépression et l’anxiété

Le 16 mars 2020 marquait le début du premier confinement. 

Du jour au lendemain, nous n’avons plus le contrôle de la situation, notre quotidien est bouleversé. 

Nous sommes bombardés d’informations, dans les médias et sur les réseaux sociaux. Nous voyons les services hospitaliers débordés et les chiffres de contaminés et de décès augmenter. 

L’anxiété et la dépression se sont alors invitées aux côtés de la COVID-19.

Une situation compliquée, aggravée par une crise sans précédent

Une semaine plus tard, Santé Publique France lançait l’enquête CoviPrev pour, entre autres, mesurer l’état de notre santé mentale. 

Inquiétude liée à notre santé et à celle de nos proches, crainte d’être infecté par le virus, stress au regard de la (notre) situation économique, isolement… L’épidémie de COVID-19 et les mesures prises pour la contrôler nous affectent et impactent considérablement notre quotidien, notre moral et notre santé physique.  

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Nous sommes nombreux à être anxieux, déprimés, voire dépressifs. Cet état a été multiplié par deux entre septembre 2020 et novembre 2020. 

Près de 20% des interrogés se déclarent anxieux, idem pour la dépression. 60% ont déclaré avoir des problèmes de sommeil. Entre anxiété et dépression, la Covid-19 nous affecte tous.

 

Au travail, remises en questions et épuisement sont légion

Les restrictions pour contrôler l’épidémie se sont accompagnées de nouvelles conditions de travail, telles que le télétravail. 

À distance, les frontières entre notre vie personnelle et notre vie professionnelle sont devenues floues. Difficile de couper, sans routine et sans lieux de vie et de travail bien distincts. Tenter d’allier télétravail et vie de famille est parfois mission impossible.

Votre hiérarchie n’a peut-être pas su s’adapter : il faut tout repenser, des outils au mode de management. 

Le travail s’accumule, entrecoupé d’appels, de visioconférences, de mails et messages à longueur de journée. Pourtant, la communication se dégrade, vous manquez de contact humain et peut-être de reconnaissance.

 

Alors que le premier confinement était perçu comme exceptionnel, les restrictions qui l’ont suivi et le second confinement ont pu contribuer à vous démoraliser ou vous sentir isolé. 

Pour certains, le stress et un mauvais environnement de travail ont entraîné des troubles musculo-squelettiques.  Pour d’autres, des troubles du sommeil sont apparus, des maux de ventre ou des difficultés à se concentrer.
Nous pouvons être à fleur de peau, sujets aux crises de larmes ou à l’agressivité, voire être dépressif. 

Et d’autres encore ont été entraînés dans une spirale d’anxiété, qui se manifeste par un repli sur soi, un isolement, voire un changement d’hygiène de vie et d’alimentation. 

 

Vous, ou au moins l’un de vos proches, avez forcément craqué, été épuisé ou remis en question votre travail. Nombre d’entre nous ont changé de cap et se sont reconvertis (ou sont en cours de reconversion professionnelle).

C’est finalement cet aspect positif qui ressort : la crise actuelle permet de prendre du recul sur notre vie, notamment professionnelle.  L’ennui et le manque de sens ont fait surface ou se sont amplifiés. Beaucoup souhaitent redonner du sens à leur vie, se sentir plus utiles, et trouver un meilleur équilibre de vie. Mais pour d’autres, le manque de communication et de reconnaissance, la perte de motivation, l’épuisement émotionnel, l’isolement… ont amené au burn-out.

 

6 conseils pour lutter contre la dépression et l’anxiété

 

1. Restez en lien avec votre entourage

Chaque jour, téléphonez, envoyez un message, organisez une visio avec vos amis ou votre famille. Cela vous fera un bien fou.

A contrario, évitez d’échanger avec des personnes qui ne sont finalement pas bienveillantes envers vous. 

 

2. Organisez vos journées

Nous avons besoin d’une routine pour rendre notre quotidien prévisible, notamment dans une période d’incertitude telle que nous la vivons.

Par exemple, organisez votre agenda pour délimiter le travail de votre vie personnelle. Définissez des horaires et créez-vous des routines de début et de fin de journée. Votre cerveau comprendra rapidement quand il doit se déconnecter ou se mettre au boulot.

Prévoyez régulièrement des pauses pour bouger. Pour vous y astreindre, vous pouvez mettre un timer toutes les 30 minutes. Faites des choses qui vous font du bien. Un loisir, un sport, prendre soin de votre animal, appeler un ami, regarder un film, faire un tour en vélo ou aller marcher, lire, dessiner, jouer…

L’activité physique peut également être une échappatoire. Elle a certes un effet bénéfique pour votre corps, mais surtout pour votre mental, en particulier pour lutter contre la dépression et l’anxiété. Une activité physique diminue le niveau des hormones du stress. Et, pratiquée à l’extérieur, elle permet d’oxygéner votre cerveau

 

3. Aidez les autres

De nombreuses études scientifiques démontrent que prendre soin des autres nous aide à nous sentir mieux. Vous prenez le contrôle d’une situation, vous vous sentez utile et faites une action pleine de sens pour vous. Votre confiance et votre moral sont remontés à bloc.

Alors proposez votre aide à un ami ou un voisin. 

 

4. Prenez soin de votre santé

Douleurs physiques, maladie… Prenez soin de votre santé et consultez un professionnel de santé. Si vous avez une maladie chronique, ne renoncez pas à vos consultations

Des douleurs physiques ou une maladie peuvent impacter votre état émotionnel, et vice versa. Une anxiété et ou un état dépressif peuvent aggraver des problèmes de santé ou une maladie. 

 

Concernant votre hygiène de vie, limitez la consommation d’alcool et de tabac : ils favorisent l’angoisse et la dépression.

Aussi, prêtez attention à votre sommeil pour diminuer les risques d’épuisement ou de dépression.

 

5. Écoutez-vous

Vous avez le droit d’être inquiet, d’avoir le moral à plat et de manquer d’entrain. Soyez indulgent envers vous-même, acceptez ces émotions.

Toutefois, il peut être difficile de reconnaître ces émotions. Alors, oui, il y a les larmes pour la tristesse, et les palpitations pour le stress. Mais nos émotions se manifestent aussi autrement : irritabilité, difficultés à dormir, douleurs musculaires, maux de tête ou de ventre, perte d’appétit… Ils peuvent être des alertes d’une dépression. 

Prêtez attention à ces réactions. Prenez conscience d’une émotion quand elle vous envahit, et laissez-la s’exprimer. La refouler ne fera que l’aggraver.

 

6. Parlez de votre dépression ou de votre anxiété et acceptez l’aide des autres

Si vous vous sentez déprimé ou anxieux depuis quelque temps déjà, c’est peut-être le signe que vous avez besoin d’aide.

Il est encore plus difficile de parler de ce que vous ressentez. Mais, mettre des mots sur ce que vous traversez est une première étape pour aller mieux. Vous pouvez y aller progressivement. Par exemple, en exprimant d’abord vos émotions par écrit. 

Parlez à un proche en qui vous avez confiance. 

Si vous n’êtes pas à l’aise, parlez-en de façon anonyme sur les réseaux sociaux, où il existe des communautés bienveillantes de personnes qui traversent ou ont traversé ce que vous vivez, ou encore à un professionnel de santé bienveillant. 

 

 

N’hésitez pas à appeler le 0 800 130 00, un numéro vert et gratuit. Vous serez écouté et orienté vers un soutien psychologique. Santé Publique France a recensé les ressources d’aide psychologique à distance (en fin de page). N’hésitez pas à contacter celle qui vous paraît la plus adaptée. 

Si vous êtes anxieux ou dépressif, consultez votre médecin traitant. Il saura vous conseiller et vous orienter vers une ressource adaptée, telle qu’un psychologue ou un psychiatre.

Acceptez de vous faire aider pour aller mieux.

Et gardez en tête que cette période éprouvante aura une fin. Cela nous paraît incertain et lointain, mais comme pour toute épidémie, la COVID-19 finira par déclarer forfait.

 

More Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu