blog
0

Et si tu étais allergique au soleil ?

Je suis rentrée un soir couverte de plaques rouges qui démangeaient et me criaient de les gratter. », Témoignage de Mathildouille sur Madmoizelle

Boutons, démangeaisons ou encore plaques rouges… des petits signes qui sont apparus suite à une exposition au soleil. Et si vous étiez allergique au soleil ?

Tout d’abord une allergie au soleil c’est quoi ?

Une allergie au soleil désigne toutes les mauvaises réactions de la peau lorsqu’elle est exposée au soleil. L’allergie peut se révéler sous diverses formes et avoir divers impacts sur la santé et le corps. Pour être diagnostiqué, une telle allergie nécessite un examen de la peau qui peut être effectué soit par un médecin, soit par un dermatologue.

Des formes et des symptômes divers

Comme l’explique le site New Pharma, il existe plusieurs types d’allergies solaires qui peuvent s’identifier à travers divers symptômes.

  • L’érythème solaire ou coup de soleil : il s’agit de la forme de réaction la plus courante de la peau lorsqu’elle est exposée au soleil. Même si ce n’est pas une allergie à proprement parler, elle fragilise néanmoins la peau et la rend alors plus vulnérable aux UVA (rayons ultraviolets aux longueurs d’onde les plus élevées). L’application d’une protection solaire adéquate est donc de vigueur.
  • L’urticaire de type solaire (ou aussi appelé photodermatose) : cette forme d’allergie se manifeste généralement par l’apparition de plaques rouges et légèrement gonflées et de démangeaisons. Elle se déclenche dès l’exposition au soleil et diminue ensuite jusqu’à disparaître complètement une fois à l’ombre.
  • La lucite estivale ou lucite solaire bénigne : cette forme d’allergie s’identifie par la présence de papules (petite éminence cutanée qui se dessèche sans laisser de cicatrice) rouges de petites tailles, auxquelles peuvent s’ajouter de vives démangeaisons, sur les mains, le cou, les bras ainsi que le décolleté. Les personnes les plus touchées par cette lucite sont les femmes de 20 à 35 ans. La durée de cette allergie est comprise entre 5 et 15 jours. Ce problème peut récidiver pendant plusieurs années pour une personne qui s’expose au soleil pendant de longues périodes.
  • La lucite de type polymorphe : est la forme d’allergie solaire la plus rapidement réactive : elle apparaît entre 12h et 24h après une exposition au soleil. Cette lucite apparaît généralement au début du printemps. Les symptômes ? L’apparition de petites papules rouges (boutons de soleil) ou de plaques, ainsi que des démangeaisons. Cette forme d’allergie peut affecter tout le corps, et même le visage. Cette lucite doit être traitée rapidement au risque de devenir plus grave, voir même chronique.
  • La photosensibilisation : cette forme allergique se traduit par une réaction intense de la peau lorsque l’action du soleil s’associe à la prise de certains médicaments ou suite à l’application de certaines crèmes médicamentées. Certains produits réagissent aux rayons solaires et deviennent alors toxiques  pour la peau. Ces produits peuvent être divers, cela peut être des antidépresseurs, des antihistaminiques, des médicaments contre le diabète, des antibiotiques, etc. De plus certaines huiles essentielles, cosmétiques ou parfums peuvent également provoquer cette réaction. Un symbole constitué d’un triangle rouge au centre duquel apparaissent un nuage et un soleil sur l’emballage des produits concernés. Quel effet sur la peau ? L’apparition de petites tâches brunâtres sur les parties du corps qui ont été exposées.

Les causes des allergies solaires

Les rayons UV possèdent plusieurs catégories : les UVA, les UVB et les UVC. Ces diverses catégories caractérisent la longueur de l’onde du rayonnement. Ceux qui sont importants dans le cas précis sont les UVA et les UVB.

Si les UVB sont les responsables des coups de soleil, comme l’explique doctissimo, les UVA sont eux responsables des allergies au soleil. La plupart des crèmes solaires protègent des UVB et évitent ainsi les coups de soleil, néanmoins, elles ne protègent que partiellement des UVA. Les vacanciers sembleraient se surexposer au soleil en pensant être totalement protégé pour les rayons UV.

Ces allergies sont donc généralement déclenchées par une exposition soudaine et prolongée aux rayons ultraviolets A du soleil, alors que la peau n’a pas vu ce dernier depuis plusieurs mois. Si pour le choix d’une crème solaire, connaître son phototype est important, ici, toutes les peaux peuvent être touchées par les allergies solaires : une peau très claire avec des taches de rousseur, une peau matte ou une peau brune, toutes les peaux peuvent être touchées.

Comment soigner ou prévenir les allergies solaires ?

Quel traitement pour quelle allergie ?

  • L’urticaire solaire peut être difficile à traiter, les médecins essaient généralement d’administrer des antihistaminiques, des corticoïdes ou d’utiliser de l’écran solaire. Si ces traitements ne fonctionnent pas, il est possible d’essayer une photothérapie par ultraviolets.
  • Le traitement de la lucite estivale bénigne consiste en l’application de crèmes corticoïdes sur les zones touchées. Des pulvérisations d’eau thermale apaisante et anti-inflammatoire plusieurs fois par jour diminuent les sensations de brûlure. Une exposition progressive au soleil est ensuite indispensable afin d’éviter que les phases d’allergies récidivent, comme explique le journal des femmes.
  • Le traitement d’une lucite polymorphe repose sur une protection solaire forte et la prise d’un médicament anti-paludéen, qui est un photoprotecteur.
  • Pour traiter une allergie de photosensibilisation, des corticoïdes sont appliqués sur la peau et la substance provoquant la réaction est normalement évincée.
  • De nombreuses techniques et remèdes permettent de soigner un coup de soleil. Il est tout d’abord possible de refroidir la zone brûlée avec de l’eau du robinet entre 15°C et 25°C. Il est également possible d’appliquer de la crème apaisante et cicatrisante et de répéter l’action plusieurs fois par jour.

Le meilleur traitement est avant tout la prévention. En cas d’exposition solaire, il est important, et même nécessaire d’utiliser un indice de protection élevé et de renouveler l’application environ toutes les 2 heures. 

More Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.