En France 11,5 millions de personnes peuvent bénéficier d’un classement de leur maladie en ALD (Affection de Longue Durée). Une disposition qui prend en compte 100% de leurs frais de santé. 

Découvrez si vous y êtes éligible et si vous pouvez en bénéficier.

Qu’est-ce que le classement en ALD (Affection de Longue Durée)

Une ALD, c’est une maladie de longue durée, une maladie avec laquelle il faut vivre pendant de longs mois, de longues années voire toute la vie. Si votre pathologie est reconnue comme telle par un professionnel de santé, vous êtes alors éligible à une prise en charge de vos frais de santé à 100%.

La participation financière du patient aux soins et prestations, dénommée « ticket modérateur », est supprimée, et il n’y a pas besoin d’avoir recours à une complémentaire santé, une mutuelle, pour compléter le paiement de votre reste à charge. 

Quelles sont les pathologies concernées par la prise en charge en ALD

Il existe à ce jour 30 pathologies répertoriées par l’Assurance Maladie qui peuvent permettre aux malades de bénéficier du régime de l’ALD :

  • Accident vasculaire cérébral invalidant.
  • Aplasie médullaire et autres cytopénies chroniques.
  • Artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques.
  • Bilharziose compliquée.
  • Insuffisance cardiaque grave, cardiopathies valvulaires graves, troubles du rythme graves, cardiopathies congénitales graves.
  • Maladies chroniques actives du foie et cirrhoses.
  • Déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l’immuno-déficience humaine (VIH).
  • Diabète de type 1 et diabète de type 2.
  • Formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie), épilepsie grave.
  • Hémoglobinopathies, hémolyses, chroniques constitutionnelles et acquises sévères.
  • Hémophilies et affections constitutionnelles de l’hémostase graves.
  • Infarctus coronaire.
  • Insuffisance respiratoire chronique grave.
  • Maladie d’Alzheimer et autres démences.
  • Maladie de Parkinson.
  • Maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé spécialisé.
  • Mucoviscidose.
  • Néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif.
  • Paraplégie.
  • Périarthrite noueuse, lupus érythémateux aigu disséminé, sclérodermie généralisée évolutive.
  • Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave.
  • Affections psychiatriques de longue durée.
  • Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives.
  • Sclérose en plaques.
  • Scoliose structurale évolutive (dont l’angle est égal ou supérieur à 25 degrés) jusqu’à maturation rachidienne.
  • Spondylarthrite ankylosante grave.
  • Suites de transplantation d’organe.
  • Tuberculose active, lèpre.
  • Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.

Il est important de noter que le classement en ALD n’est pas automatique dès la pose du diagnostic, et que ce classement fait toujours suite à une déclaration faite par un professionnel de santé.

 

ALD : dans les faits, tous les soins ne sont pas remboursés

Si l’ALD est censée, théoriquement, prendre en charge vos frais de santé à 100%, dans la réalité, un.e malade paye tout de même en moyenne 752€ de frais de santé de sa poche chaque année.

Des frais qui s’expliquent la plupart du temps par les dépassements d’honoraires pratiqués par certains soignants, ou des recours à des médecines alternatives non prises en charge par l’Assurance Maladie.

Malgré cela, on estime que l’ALD permet une prise en charge réelle de 88% des frais de santé, une fois retranchés ces 752€.

 

Comment faire pour être pris en charge en ALD ?

Le classement d’un malade en ALD est une décision médicale qui doit être décidée par un.e professionnel.le de santé. Ce sera à lui, ou elle, de déclarer à l’Assurance Maladie que votre pathologie, conformément à la liste en vigueur, nécessite une prise en charge à 100% de vos frais de santé.

Si vous estimez être en droit de bénéficier de cette prise en charge, n’hésitez pas à en parler à votre médecin lors de votre prochaine consultation.

 

Quelle est la durée d’une ALD ?

La durée d’une ALD varie en fonction de la catégorie à laquelle elle appartient.

Selon la pathologie, elle est valable 3, 5 ou 10 ans, renouvelable par tranches plus ou moins longues selon les maladies et le protocole médical nécessaire.
Le 26 mars 2020, toutes les ALD ont été prolongées de 6 mois, pour pallier les difficultés de consultation liées à la crise du COVID-19

 

S’il vous reste des questions concernant la prise en charge en ALD, ou d’autres sujets administratifs liés à la maladie chronique, venez nous en parler en vous inscrivant sur HEROIC santé

2 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Bonjour quand vous dites qu il n est pas nécessaire de prendre une mutuelle quand votre maladie est considérée comme ALD qu en est il des soins secondaires type ophtalmos dentaires ….pour le patient ALD sont ils rembourses integralement à 100%également ???

    Répondre
    • Bonjour,

      Il n’est pas nécessaire de prendre une complémentaire santé pour les soins qui sont liés directement à la maladie concernée par l’ALD.

      Il y a par contre toujours un reste à charge sur les autres frais de santé, comme l’ophtalmologie ou les soins dentaires par exemple, pour lesquels une complémentaire santé peut s’avérer utile.
      Prune,

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.