blog
0

Reprendre sa place de parent après un AVC

Reprendre sa place de parent après un AVC

La peur, le doute et la fatigue sont des émotions légitimes qui peuvent être vécues aussi bien par les adultes que par les enfants, et qui peuvent chambouler le rôle de chacun dans la famille après un AVC. 

Comment un enfant vit-il d’être confronté à la possible disparition de la figure qui représente son socle de stabilité ? Et aux yeux des parents comment peuvent-ils continuer d’assumer  leur responsabilité parentale malgré la longue convalescence après un AVC ? 

De nouveaux rôles de parentalité : 

 

Pour un parent ayant vécu un AVC il peut s’avérer compliqué de gérer à la fois son rôle de parent et sa convalescence qui doit être la priorité. Dans le même temps, le conjoint doit assumer du jour au lendemain son nouveau statut d’aidant et la charge mentale qui va avec. Et pour les enfants, troublés par cet événement, ils sont d’autant plus en  demande de réassurance et de réconfort, que leurs parents peuvent avoir du mal à leur prodiguer. Mais ce n’est pas inné, “quels mots employer ?”, “quelle est ma place en tant que parent ?”. Personne n’a les clés intuitivement et chacun fait de son mieux comme il peut. Il est tout à fait légitime de se sentir démuni face à ce type de situation et quelques astuces peuvent aider à y voir plus clair et à nous soulager. 

 

Discuter : L’échange avec votre enfant lui permettra d’exprimer ses émotions et ses craintes. Et pour vous en tant que parent d’en apprendre plus sur le ressentis de l’enfant. Faites preuve d’ouverture d’esprit, de franchise et de sensibilité. L’exercice peut être libérateur pour le parent et l’enfant. Il vaut mieux expliquer L’AVC plutôt que de le cacher pour que l’enfant soit en mesure de comprendre ce qu’il signifie avec les mots qui vous semblent les plus appropriés. N’hésitez pas à avoir recours à des ressources extérieures, voici un exemple de livre qui peut être un bon point de départ pour engager la discussion avec votre enfant :  “L’aventure de jack- l’AVC expliqué aux enfants” 

 

Prenez le temps : prévoyez au moins une activité par jour avec votre enfant, cela permettra de conserver les liens qui vous unissent et vous changer les idées après un AVC. Si vous le souhaitez et si votre état physique le permet, programmez une sortie en pleine nature, une marche ou du vélo vous fera le plus grand bien à vous et à votre enfant. La marche et le vélo font partie des sports recommandés après une convalescence pour une reprise de l’activité physique. N’hésitez pas à consulter nos conseils de sport post AVC ( mettre le lien de l’article sur le sport et AVC). 

 

Soutenez-vous : c’est en étant à plusieurs qu’on est plus fort. Le soutien pour les enfants est primordial, mais en rappelant qu’on est une équipe, la force et le dynamisme vous maintiennent. N’hésitez pas à demander de l’aide auprès de vos proches, selon vos rapports, ils peuvent être d’une grande aide et contribuer à votre bien-être et celui de votre famille. Parlez de vos inquiétudes liées à l’AVC et votre parentalité  à votre médecin, votre psychologue ou à votre pédiatre, ils pourront vous aiguiller et vous aider. D’autres aides et associations peuvent aussi vous ouvrir des portes comme : 

More Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.