blog
0

Arthrose : quels sports sont les plus adaptés ?

Pratiquer une activité physique en ayant de l’arthrose, c’est possible ! Cette maladie se remarque par des douleurs articulaires chroniques quotidiennes, mais n’est pas pour autant synonyme de sédentarité, on vous explique tout.

Quels sports choisir et leurs bienfaits 

Des séances courtes et régulières, tout au long de la semaine, sont à privilégier par rapport à des grosses séances uniquement le week-end. Lors de phases inflammatoire, il est déconseillé de pratique une activité physique. 

Les activités sportives trop brutales, qui effectueront des chocs tels que les sports de combat, la course, les sports de ballon… sont à éviter pour ne pas traumatiser l’articulation et intensifier les douleurs. 

  • Arthrose sur le haut du corps : privilégier des sports ne sollicitant peu ou pas le haut du corps musculairement.
  • Arthrose sur le bas du corps : privilégier les sports doux pour les membres inférieurs tels que la natation, le vélo ou encore l’aquagym.
  • Arthrose vertébrale : la meilleure option est la natation qui n’effectuera pas de pression et restaurera les cartilages et les disques intervertébraux.

Focus sur la maladie 

L’arthrose est une maladie qui concerne près de 20% de la population française, soit 9 à 10 millions de français. Elle est la 1ère cause de consultation après les maladies cardio-vasculaires. Que ce soit pour le dos, les mains, les hanches ou les genoux, elle rend les gestes du quotidien, comme monter les escalier, difficile à effectuer. 

Les cervicales et les lombaires sont les articulations les plus touchées (entre 70% et 75%0, suivi du genou (40%) et du pouce (30%) et enfin la hanche et la cheville (10%) finissant par les épaules (2%). Les arthroses de la hanche et du genou n’étant pas les plus fréquentes, elles en reste les plus invalidantes au quotidien. 

Plusieurs facteurs liés à l’apparition de l’arthrose ont étés identifiés tels que :

  • L’âge : l’arthrose touche 80% des plus de 80 ans, 65% des plus de 65 ans et 3% des moins de 45 ans 
  • L’hérédité
  • Des troubles métaboliques produits par l’obésité ou le diabète
  • Une fragilité naturelle du cartilage ou des séquelles produites à la suite de blessures 
  • La surpression due à des efforts physiques trop intenses, le port fréquent de charges lourdes… 

La sédentarité, un fléau pour les articulations

Les patients souffrant d’arthrose ont tendance à la sédentarité mais pour soulager et prévenir l’arthrose, une activité physique est vivement conseillée, voire indispensable. 

En restant sédentaire, les articulations gagnent en rigidité, c’est-à-dire que les liquides lymphatiques et vasculaires se mettent à stagner et donc les échanges diminuent et les tissus perdent en qualité. C’est à ce moment que l’arthrose peut apparaitre et s’aggraver. 

Un mouvement articulaire actionne des variations de pression dans les articulations ainsi qu’au niveau des tissus à proximité. Celles-ci avantagent la circulation ainsi que le drainage des déchets et les échanges nutritionnels, les tissus fonctionnent donc de manière optimale. Le mouvement favorise le processus de reconstruction du tissu osseux et permet également de renforcer les muscles.

 

Dans la situation sanitaire actuelle de la crise du Covid-19, commencer ou continuer le sport n’est pas impossible. 

N’hésitez pas à aller jeter un oeil à notre article Reprendre le sport chez soi malgré une maladie chronique.

Prêt à vous y mettre ?

More Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu